ban-newsletter copie

À LA UNE

photo_2019-01-28_13-14-47

Cérémonie de Vœux 2019 - Retour sur mes engagements

Je sais que je n’ai pas été élu par temps calme. Certains d’entre vous avez confiance en notre majorité, d’autre pas et il est certain qu’une partie de la population avait préféré s’abstenir.
Mais plus qu’une élection, c’est la période que nous traversons qui est empreinte d’une particulière gravité. Elle est aussi source de nombreux espoirs parce que des changements nécessaires, maintes fois reportés, sont attendus de tous.

DERNIÈRES ACTUALITÉS

Visite à la CAF de la Vienne : le succès de la prime d'activité !

En ce mois de janvier 2019, le député de la deuxième circonscription de la Vienne, Sacha Houlié, s’est rendu au siège de la Caisse d’Allocations Familiales du département pour connaître les conditions de mise en œuvre de la prime d’activité.

C’est par la sensible augmentation de cette prestation que la majorité avait décidé, le 21 décembre 2018, de faire progresser de 100 euros par mois le revenu de tous les travailleurs ne vivant que du SMIC ou d’un salaire quasi-équivalent.

Taxe sur les géants du numérique : Google, Apple, Amazon et Facebook

Dans l'Union européenne, les bénéfices des multinationales du numérique sont en moyenne deux fois moins imposés que ceux des entreprises traditionnelles.

Les États européens ne sont cependant toujours pas parvenus à un accord sur la proposition de la Commission européenne d'une taxe commune sur les géants du numérique - dits "GAFA" (pour Google, Amazon, Facebook et Apple) - contraignant ainsi les pays les plus volontaires (dont la France) à mettre en place leur propre taxe.

Vœux 2019 : pour la construction d'un nouveau contrat social

photo_2019-01-31_13-02-01

Un engagement exceptionnel pour l'emploi en Région

Le député de la Vienne Sacha Houlié se félicite de la signature, ce vendredi 18 janvier 2019, à Bègles du plan d'investissement dans les compétences de la Région Nouvelle-Aquitaine.
Ce programme complète et finance les dispositions votées lors de l'adoption de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Au total, ce sont 555 millions d'euros investis sur 5 ans par l’État, sur la formation professionnelle - presque autant que la Région - titulaire de cette compétence.

facebook twitter youtube