A l’occasion du 9 mai, consacré journée de l’Europe, Sacha Houlié souhaite saluer le renouveau de l’Union Européenne que la crise sanitaire a fortement accéléré.

« Nous avons engagé une réelle mue des institutions européennes et une sortie de nombreux dogmes. Les erreurs commises lors de la crise de 2008 n’ont pas été reproduites. Les règles budgétaires ont été suspendues pour permettre au maximum aux États d’intervenir et de protéger leurs entreprises et emplois. Un plan de relance et d’endettement commun de 750 milliards va progressivement se déployer pour permettre aux États de limiter les conséquences socio-économiques de la crise et d’investir dans les métiers et technologies de demain. De nouvelles ressources propres sont créées pour que nos concitoyens et les États n’aient pas à financer un seul euro de ce plan de relance :

  • L’impôt sur les géants du numérique ;
  • Un mécanisme carbone aux frontières ;
  • Une taxe sur les transactions financières ;
  • Une extension du marché carbone européen ;
  • Une taxe sur le plastique ;
  • La mise en place d’une assiette commune consolidée sur l’impôt des sociétés ».

Le député considère également que l’Union Européenne a accompli un pas de géant en devenant enfin politique, en assumant et revendiquant ses valeurs. Pas un euro du plan de relance européen ne sera accordé aux pays qui ne respectent pas l’État de droit, comme la Pologne ou la Hongrie, où sont harcelés les homosexuels et la liberté de la presse régulièrement bafouée. Pour le projet d’accord commercial avec la Chine, il approuve la suspension des négociations jusqu’à ce que toute la lumière soit faite dans l’enquête sur le coronavirus et sur les crimes commis contre la minorité musulmane Ouïghour. 

Sur le plan économique, Sacha Houlié rappelle que 40 des 100 milliards d’euros du plan de relance seront financés par l’Union européenne. C’est autant de fonds en plus pour, entre autres, accélérer l’action du Gouvernement et de la majorité en faveur de la transition écologique afin de faire de l’Europe le premier continent neutre en carbone. 

Enfin, attaché aux valeurs sociales qui sont au cœur du projet européen, le député approuve pleinement l’augmentation récente de près de 50 % des aides allouées aux banques alimentaires. 


« Pour le budget 2013 – 2020, l’enveloppe destinée aux banques alimentaires en France était de 583 millions d’euros, pour le budget 2021 – 2027, elle est de 869 millions d’euros. C’est une augmentation à la hauteur des enjeux pour protéger sans délai les plus exposés d’entre nous, je pense ici notamment à nos concitoyens les plus âgés et aux étudiants. Ce budget presque doublé, c’est également une façon de saluer l’engagement des bénévoles et des équipes du Secours Populaire Français, que j’ai retrouvé pour une distribution il y a encore quelques jours ce jeudi ». 

Permanence parlementaire

11 place de France
86 000 Poitiers

05 49 00 36 90
contact@sachahoulie.fr