Notre Région, la Nouvelle-Aquitaine, fait partie des régions les moins touchées par le virus car le taux d’incidence s’élève à 128 nouveaux cas chaque semaine pour 100 000 habitants.

La situation de la Vienne est malheureusement plus dégradée puisque notre département déplore 221 cas pour 100 000 personnes. Cela nous permet quand même d’être solidaires et de recevoir des patients des régions sous haute pression.

Pour autant, le niveau élevé de circulation du virus aujourd’hui appelle la vigilance de toutes et tous. En particulier, le variant désormais dominant, dit « anglais », qui concerne 3 cas sur 4. Il est plus contagieux, plus dangereux, et conduirait aussi les plus jeunes à l’hôpital.

Les mesures annoncées ce soir visent donc logiquement les territoires les plus sévèrement touchés. Je salue ce choix de territorialisation que j’avais présenté, avec mon collègue Philippe Gosselin, dans notre rapport sur l’urgence sanitaire. Ces mesures doivent permettre de freiner l’épidémie et de soulager les hôpitaux et les soignants.

Ce sont les :

  • 8 départements de l’Ile-de-France (Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise) ;
  • 5 départements des Hauts-de-France (Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme) ;
  • Les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure.

Dans ces 16 départements, dès ce vendredi minuit et pour quatre semaines :

  • un confinement est décrété ;
  • seuls les commerces de première nécessité autorisés à ouvrir (cela inclus les librairies et les disquaires) ;
  • les déplacements seront autorisés dans une limite de 10 km, sans limite de durée ;
  • les déplacements inter-régionaux sont interdits sauf motifs impérieux ou professionnels ;
  • les activités en extérieures seront autorisées ;
  • les écoles, collèges resteront ouverts, les lycées en demi-jauge, les Universités demeurent ouvertes dans les conditions actuelles (20% de la capacité).

Au surplus de ces mesures et sur tout le territoire national, l’heure de début du couvre-feu passe de 18 à 19 heures à partir de ce samedi, pour tenir compte du passage à l’heure d’été.

La vaccination demeure notre grand espoir de sortie de crise.

La bonne nouvelle du jour est la confirmation par l’Agence européenne du médicament de l’efficacité et de la sécurité de l’AstraZeneca, dont la vaccination reprendra dès demain. Si l’opportunité m’en est donnée et sans priver quiconque de vaccin, je suis prêt à me faire vacciner par celui produit par AstraZeneca pour donner l’exemple.

A ce jour, 5,7 millions de personnes ont été vaccinées. Le rythme s’accélère donc et est parmi les plus élevés d’Europe.

Prenez soin de vous.

Permanence parlementaire

11 place de France
86 000 Poitiers

05 49 00 36 90
contact@sachahoulie.fr