PLAN TOURISME : 18 milliards d’euros pour soutenir le fleuron national !

Le Gouvernement vient de présenter un plan global de soutien au secteur du tourisme.

Le Premier Ministre considère que le tourisme est « un fleuron de l’économie française » et que « son sauvetage est une priorité »

Les annonces présentées ci-après de façon exhaustive sont déclinées en 3 priorités : tenir bon, redémarrer et ré-ouvrir.

1. TENIR BON

La quasi-totalité des entreprises du secteur ont actuellement recours au chômage partiel. 6,2 milliards d’euros leur ont été attribués au titre des prêts garantis par l’État (PGE) et concernent 50.000 entreprises. Il s’agit de 10% des PGE accordés par les banques.

Pour ces sociétés des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie & de la restauration, le Fonds de solidarité restera ouvert jusqu’à fin 2020.
Son accès sera élargi aux entreprises comprenant jusqu’à 20 salariés et dégageant un chiffre d’affaires jusqu’à 20 millions d’euros.
L’aide allouée pourra s’élever jusqu’à 10.000 euros.

Les dispositifs de prêts seront renforcés et un PGE spécial sera mis en place avec pour plafond les 3 meilleurs mois de l’année précédente afin de tenir compte de la saisonnalité de l’activité.

L’enveloppe des prêts « tourisme » de la BPI sera portée de 250 millions à 1 milliard.

Les mensualités de tous les prêts seront reportées de 6 à 12 mois.

Les cotisations sociales patronales pour mars avril mai seront exonérées et cette exonération durera tant que la fermeture administrative restera en vigueur.

Un crédit de cotisation de 20% sera créé à hauteur de 2 milliards d’euros d’aide au secteur.

Le chômage partiel se poursuivra dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui jusqu’à septembre.

2. REDEMARRER

Un plan d’investissement en fonds propres de 1,3 milliards d’euros porté par BPI France sera créé et abondé par des fonds privés jusqu’à 7 milliards d’euros.

Une offre d’accompagnement sera proposée aux entreprises du secteur via le renforcement du dispositif « France Tourisme Ingénierie ».
Un dispositif permettra, dans la prochaine loi de finances rectificative, aux communes d’instaurer des allègements de taxe de séjour et un dégrèvement des deux tiers de la cotisation foncière des entreprises que l’Etat financera pour moitié.

Enfin, pour soutenir la demande, le plafond des tickets restaurants journaliers sera doublé (et passera de 19 à 38 euros) et il sera permis de les utiliser le week-end.

3. RE-OUVRIR

Sur les vacances d’été, le Premier Ministre a indiqué qu’il « n’y a pas beaucoup de certitudes à ce sujet » MAIS que la date de réouverture des cafés et restaurants sera fixée lors de la semaine du 25 mai.

Dans les départements classés verts, leur réouverture est envisagée le 2 juin.

Les hypothèses raisonnables permettent de projeter que les français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d’août. Les réservations peuvent d’ores et déjà être faites car le secteur garantira le remboursement intégral en cas d’annulation liée au Covid-19.

Enfin, s’agissant du tourisme social, le Gouvernement proposera un plan spécial à destination de ceux qui ont vécus encore plus difficilement le confinement.

RECEVEZ LA NEWSLETTER MENSUELLE

Sur les réseaux sociaux

Permanence parlementaire

11 place de France
86 000 Poitiers

Sur rendez-vous

Téléphone : 05 49 00 36 90

contact@sachahoulie.fr