Sur les réseaux sociaux, vous suivez mon action jour après jour. Pour en retrouver la chronologie ou pour la découvrir, nous vous l’avons compilée :

4 juillet 

Cher Edouard,

Lundi, tu avais les honneurs de la Nouvelle République pour le film que tu viens de réaliser. « Au nom de la terre », c’est ton histoire. Celle d’un fils de paysan qui a vu le système productiviste casser ta famille et t’ôter les tiens. Dans ton récit, dans tes passions et dans les rencontres que nous avons faites pour nous en sortir, nous avons tant de choses en commun.

Notre similitude majeure c’est peut-être ce besoin de raconter aux autres qui nous sommes pour les inviter au changement de notre quotidien commun.

Ton film sort le 25 septembre et après Poitiers, tu es venu le présenter en avant-première à Marmande. Après l’avoir vu, je n’ai aucun doute sur son succès. Et j’ai surtout un profond respect pour le travail réalisé et les valeurs qu’il véhicule.

5 juillet 

Journée de travail en circonscription !

Au déjeuner, c’est avec les équipes de la CAF que nous faisions un bilan de la prime d’activité et à la préparation de la mise en œuvre du revenu universel d’activité.

Au terme de plusieurs rendez-vous en permanence, j’ai rejoint les maires de la communauté urbaine de Grand Poitiers pour faire le point sur la loi NOTRe. Gouvernance, finances et prise en compte des intérêts des communes étaient les thèmes du menu. Des situations concrètes qui nourrissent des projets d’amendements au texte qui sera étudié à l’automne prochain !

6 juillet

Tôt ce matin, je répondais à l’invitation des organisateurs du Jumbo Run 86 (Laurent Beaufils). Cette manifestation réunit side caristes et motards pour offrir une balade aux personnes handicapées de la Vienne.

Retrouvant de vieux copains, nous y avons parlé cadres tordus et motos qui ne tiennent pas la route, et aussi de solidarité, objectif de cet événement qui dure depuis plus de 20 ans. Organisateurs, bénéficiaires, gendarmes et officiels, belle réunion de tous autour de la moto et de quelques gilets colorés distinctifs et nécessaires à la sécurisation de la manifestation.

Laissant le cortège après l’étape de Quincay, c’est au Parc du Triangle d’Or que je retrouvais les habitants des 3 cités pour la fête de quartier organisée par les nombreux et vaillants bénévoles ou membres du comité de quartier. Sous un soleil de plomb, nous avons partagé le verre de l’amitié.

Enfin, sur la place du Maréchal Leclerc, j’assistais – un peu déçu – à la défaite de l’équipe de France de basket en demie finale du tournoi 3 x 3.

L’été est là et chacun se mobilise pour que tout le monde puisse avoir sa part de bonheur et d’activité. De ça, naturellement, il faut se réjouir !

12 juillet

Beaucoup d’entre nous profitent déjà des congés mérités. Pour les autres, le travail continue ! Rencontres avec les maires de Grand Poitiers 40, échanges avec les partenaires sociaux sur la réforme académique de la Nouvelle Aquitaine, la FNSEA s’agissant des traités CETA & Mercosur, entretien avec les habitants qui m’ont sollicité, ce fut une longue et belle journée de discussions.

Pour l’achever, j’organisais mon after work militant autour du thème « Sommes-nous encore « en même temps » ». Merci aux nombreux militants toujours mobilisés à la veille du week-end de notre fête nationale !

14 juillet

19 juillet

Artisan d’un jour ce matin sur le chantier de l’ancien IUFM de Poitiers. Il s’agit d’un bâtiment remarquable transformé en 34 logements par plusieurs entreprises dont la société Augereau qui intervient sur le lot plomberie / sanitaires. C’est pour mettre en lumière ce métier et son secteur qui recrutent que j’ai participé ce matin – avec la présidence de la chambre – à l’opération d’insertion.

Après un travail en permanence afin notamment d’infléchir la réforme de la carte académique de la Nouvelle Aquitaine (http://bit.ly/LaRéformeDesAcadémiesEtLaLoiNOTRe), j’ai rejoint les gendarmes du Peloton de Surveillance et d’intervention de la Vienne. Par plusieurs mises en situation, j’ai découvert leur préparation rigoureuse et patiente des défis de sécurité auxquels ils sont confrontés.

Je suis admiratif de leur patience, leur sérieux et de leur jeunesse !

Félicitations à eux comme à tous les gendarmes qui assureront encore ce soir notre sécurité notamment au concert des heures vagabondes a Fleuré où je me rends.

28 juillet

Ce matin aux Couronneries, nous nous sommes rassemblés – à l’initiative de SOS Racisme 86 et des associations de la Vienne – à la mémoire de Mamoudou Barry, universitaire rouennais lâchement assassiné parce que noir.

Plus que jamais, nous devons redoubler d’efforts pour punir ces crimes mais avant tout les empêcher.

RECEVEZ LA NEWSLETTER MENSUELLE

Sur les réseaux sociaux

Permanence parlementaire

11 place de France
86 000 Poitiers

Sur rendez-vous

Téléphone : 05 49 00 36 90

contact@sachahoulie.fr