Se mobiliser, se former et s’assurer une véritable mobilité professionnelle par la formation

 

Ce soir, je présentais un amendement (N°2091 pour les puristes) pour actualiser le montant de l’abondement annuel du compte personnel de formation (CPF) et son plafond.

Pour rappel, le CPF est maintenant monétisable : il y est versé 500 euros par an pour que les salariés puissent le mobiliser au fin de se former et s’assurer ainsi une véritable mobilité professionnelle par la formation.

Autre conséquence structurelle de la réforme profonde que nous menons, le coût des formations doit baisser.

Ainsi, le double effet de la monétisation et de la baisse du coût des formations doit permettre aux salariés les moins qualifiés de pleinement bénéficier de formations pour développer ce qui les protégera le mieux : leurs compétences.

Pour garantir dans la durée ce dispositif, j’ai proposé la création d’une clause de revoyure pour que tous les 3 ans, en prenant en compte le coût de la vie et le coût des formations, le montant de l’abondement annuel et le plafond du CPF soit revu.

Avis favorable de Mesdames la rapporteure et la Ministre, amendement adopté !

RECEVEZ LA NEWSLETTER MENSUELLE

Sur les réseaux sociaux

Permanence parlementaire

11 place de France
86 000 Poitiers

Sur rendez-vous

Téléphone : 05 49 00 36 90

contact@sachahoulie.fr