Cérémonies de Vœux 2018 – Retours sur mes engagements

 

A l’occasion des vœux 2018, je me suis déplacé dans de nombreuses communes de ma circonscription. Pour celles où je n’ai pu être là, j’ai fait mon possible pour être représenté et je m’engage à venir l’année prochaine.

Durant ces moments importants dans la vie de notre pays, j’ai souhaité formuler des vœux de santé, de tranquillité, de solidarité mais également de prospérité en forme de premier bilan de mandat.

Pour l’année qui s’ouvre, j’ai redit ma détermination à poursuivre les réformes pour transformer le pays mais surtout à écouter et porter vos préoccupations qui sont aussi les miennes.

(Extraits des discours prononcés lors des cérémonies de voeux)

L’année qui vient de s’achever fut relativement exceptionnelle à plusieurs égards.

Tout d’abord, 2017 fut l’année du choix exprimé par les Français. Après des années d’alternance, les Français ont choisi un Président de la République et une majorité pour entreprendre une véritable alternative.

Dans une élection marquée par la présence du Front National au second tour, le Président de la République a souhaité, dès son élection, engager au plus vite les réformes qu’il avait présentées et détaillées au sein de son programme : pour recréer la confiance dans la politique et envers les Institutions, pour réparer les fractures de notre pays et pour le redresser.

Transformer le pays de manière juste et efficace, c’est le sens de mon engagement et du travail que j’effectue au quotidien à l’Assemblée nationale et, à vos côtés, en circonscription.

Pour ma part, l’année 2017 fut particulière puisque c’est l’année de mon élection en qualité de député de la 2ème circonscription de la Vienne. Je souhaite tous vous remercier pour vos nombreux et précieux soutiens. C’est une année également riche par l’ensemble des actions que j’ai pu entreprendre au niveau national mais également local.

Au cours de l’année écoulée, j’ai également eu l’immense privilège d’occuper le poste de Vice-président de l’Assemblée nationale. Je l’ai cédé le 16 janvier dernier à un membre de l’opposition comme je m’y étais engagé. Je respecte ainsi ma parole en faisant ce que j’ai dit.

Faire ce que nous avons dit, c’est l’essence de notre projet et c’est l’objet des vœux que je vous présente, en commençant par ceux de santé.

 

LA SANTE

La santé, car sans elle, rien n’est vraiment possible dans la durée. C’est le sens des réformes votées récemment par le Parlement, à l’instar de l’extension de la vaccination obligatoire pour les enfants, permettant ainsi une meilleure prévention des maladies infectieuses. Les récents cas de tuberculose à Smarves nous rappellent que la vaccination constitue un progrès majeur, la santé étant notre bien le plus précieux.

Toujours en matière de santé, une réforme importante est engagée avec l’élaboration d’un plan d’accès aux soins, pour lutter contre les inégalités territoriales de santé. C’est un projet qui prévoit notamment le doublement du nombre de maisons de santé d’ici la fin du quinquennat, la généralisation de la télémédecine, des aides à l’installation renforcées dans les zones sous-denses.

Enfin, de santé, il en a aussi été question avec la Ministre, Madame Agnès Buzyn, venue dans la Vienne le 23 décembre dernier. Des axes de réflexion sont en cours concernant la perte d’autonomie, comme le “reste à charge zéro” pour les prothèses dentaires, auditives et les lunettes.

La santé implique également la quiétude et donc la tranquillité.

 

LA TRANQUILLITE

Tranquillité publique tout d’abord. C’est l’enjeu du projet de création de la Police de sécurité du quotidien qui prévoit davantage de moyens avec une hausse du budget « Sécurité » de près de 2% en 2018 mais également des effectifs supplémentaires (+10.000 postes d’ici 2022) et le renouvellement des moyens matériels et immobiliers (30.000 nouveaux véhicules ou encore la rénovation des locaux).

A cet égard, grâce à l’action du Général Taché, la Préfecture de la Vienne va permettre d’expérimenter ce nouveau dispositif avec le déploiement de brigades mobiles. Une brigade mobile, c’est une équipe qui se déplace dans tout le département pour anticiper et aller au plus près des citoyens.

La tranquillité va de pair avec la sécurité. Renforcer notre sécurité, c’est l’objectif de la loi renforçant la Sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme promulguée le 30 octobre dernier car l’Etat d’urgence ne peut pas être un état permanent mais le droit commun doit comporter des dispositions pour lutter efficacement contre le terrorisme.

Assurer la sécurité de tous, c’est renforcer notre effort de Défense, et cela se concrétise par une augmentation inédite du budget des Armées sur tout le quinquennat. C’est une promesse faite par le Président de la République que nous avons pu tenir lors du vote du budget et que j’ai présentée lors de ma visite au RICM.

Egalement en matière de tranquillité, j’ai participé à plusieurs actions visant notamment à interpeller le Gouvernement au sujet des nuisances provoquées par la LGV. Evolution du cadre réglementaire, assurance de la conformité des ouvrages réalisés par le concessionnaire étaient mes premières sollicitations du Gouvernement. Loin d’être seul dans cette démarche, nous nous sommes mobilisés avec mes collègues néo-aquitains et des Pays de la Loire qui rencontrent des difficultés identiques. Des discussions sont ouvertes avec la Ministre chargée des Transports, Madame Élisabeth Borne. Elles seront longues mais vous pourrez, tout au long de la mobilisation, compter sur moi.

Avec la santé et la tranquillité, je vous souhaite également des vœux de solidarité.

 

LA SOLIDARITE

La solidarité, c’est avant tout unir les personnes entre elles. C’est la raison pour laquelle, grâce à l’action conduite par Julien Denormandie, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Cohésion des territoires, l’Etat a obtenu des opérateurs qu’ils s’engagent, d’ici 2020, à proposer sur l’ensemble du territoire du bon haut débit (8MB/s), permettant de travailler chez soi et de faire des démarches administratives en ligne. Dans le cas des zones les plus isolées, les ménages pourront percevoir un coupon de 150 € leur permettant de financer l’achat d’une parabole, d’une antenne ou d’une box.

Unir les personnes, c’est également l’objet de la prochaine loi sur les mobilités qui prévoit davantage de travaux sur les axes les moins dotés. En ce sens, nos routes nationales sont prioritaires.

Solidarité territoriale mais également solidarité familiale : plus d’accompagnement grâce à l’augmentation des aides pour les familles monoparentales, pour les plus fragiles avec l’augmentation de l’allocation adulte handicapé, du minimum vieillesse et du RSA.

Solidarité enfin avec la garantie de l’accueil inconditionnel en augmentant de 10% le nombre de place en hébergement d’urgence de droit commun (+13.000) et de places d’accueil au titre du droit d’asile (avec l’ouverture de plus de 8.000 hébergements nouveaux pour les deux prochaines années).

Enfin, je souhaite également présenter des vœux de prospérité car nous voulons que chacun trouve sa place, un travail, et surtout un travail qui paie.

 

LA PROSPERITE

L’année 2018 se traduira en effet par plus de pouvoir d’achat pour les Français avec plus particulièrement :

  • L’augmentation de la prime d’activité,
  • La baisse des cotisations salariales pour les salariés du privé qui aura pour effet d’augmenter le salaire net dès le mois de janvier et à nouveau au mois de septembre,
  • La suppression de la taxe d’habitation pour 80% des Français, avec une première baisse de 30% en 2018, 65% en 2019 puis une exonération complète en 2020. Une réflexion est ouverte pour permettre sa suppression totale.

Elle devra garantir les ressources des collectivités qui investissent chaque jour pour nos territoires. A cet égard, je tiens à les rassurer, s’agissant d’un dégrèvement, L’Etat remboursera à l’euro près le montant de l’impôt.

Cette année 2017 n’était qu’un début. Les chantiers qui nous attendent sont immenses. Outre ceux dont je vous ai fait part, nous engageons des réformes pour mieux protéger les personnes bénéficiant du droit d’asile, pour améliorer la formation professionnelle et pour garantir un droit universel au chômage.

Il reste donc de nombreux défis à relever ensemble. Je compte sur vous et vous pouvez compter sur moi !

Très bonne année 2018 à toutes et à tous !

 

RECEVEZ LA NEWSLETTER MENSUELLE

Sur les réseaux sociaux

Permanence parlementaire

11 place de France
86 000 Poitiers

Sur rendez-vous

Téléphone : 05 49 00 36 90

contact@sachahoulie.fr